Ensemble, laissons une trace de notre lutte contre le Coronavirus

La Fondation Ipsen, placée sous l’égide de la Fondation de France, lance, aujourd’hui, lundi 23 mars 2020, la campagne « Laissons une trace ». Le but est de récolter des textes, photos ou dessins de particuliers, petits ou grands, pendant cette période de confinement. Nous les compilerons et réaliserons un livre gratuit afin de garder une trace de cette période de lutte contre cet ennemi invisible.

 

 

Laissons une trace

La crise sanitaire que nous vivons n’est pas la première que l’humanité traverse. Cependant, cette situation reste inédite pour presque tou.te.s les habitant.e.s de la planète. Aujourd’hui, tou.te.s les citoyen.ne.s de notre pays, comme dans tant d’autres, sont dans l’obligation de rester dans leur foyer pour résister face à ce Coronavirus. C’est ainsi que nous vaincrons.

Cependant, que restera-t-il de cet épisode quand tout cela sera passé ?

Dans ce contexte, la Fondation Ipsen, placée sous l’égide de la Fondation de France, reste fidèle à sa mission de partage des connaissances scientifiques. Elle propose de réaliser dès à présent un ouvrage collectif, gratuit, qui laissera une trace de cette période de confinement. Ainsi, nous vous invitons dès aujourd’hui à nous envoyer vos textes (environ 250 mots soit une demi-page), photos, dessins, poèmes, lettres, textes de chanson, etc.. Quel que soit vôtre âge, partageons tou.te.s ensemble témoignages, réflexions, doutes, peurs, humour, espoirs. Nous compilerons vos oeuvres dans un livre que nous enverrons gratuitement dans les bibliothèques, les établissements scolaires, les EPAHD, les hôpitaux, les associations, etc. Nous adresserons notre œuvre collective à tous les établissements qui en feront la demande et dans lesquels les livres circulent. Le livre sera également disponible au format numérique gratuitement (ebook).

 

Merci d’envoyer votre contribution à fondation@ipsen.com. Chaque document sera signé de cette façon (prénom, première lettre de votre nom, âge, ville. Exemple : Martin B., 40 ans, Paris). Cependant, vous pouvez faire le choix de rester anonyme (merci de nous en faire part dans votre message).

Montrons aux futures générations comment nous avons résisté face au Coronavirus !

Communiqué de presse : Laissons une trace CP 23 mars