Usage abusif des jeux vidéo

En faire une activité de partage…

Selon l’OMS, environ 4% des joueurs ont un usage problématique des jeux vidéo. Dans ces cas-là, cette activité dépasse la simple passion et fait passer au second plan les activités importantes, jusqu’à possiblement nuire aux relations familiales et sociales.

Pour autant, les jeux vidéo restent une activité ludique, passionnante, interactive et pouvant être pratiquée à plusieurs. Dans ce podcast, Dr. Céline Bonnaire, psychologue, nous parle, avec transparence et sans stigmatisation, des jeux vidéo: des troubles associés à un usage abusif et des conseils simples pour mieux les réguler.

Pourquoi ne pas faire des jeux vidéo un moyen de faire du lien plutôt que de discorde (jouer à plusieurs à la maison, échanger sur les jeux, jouer dans le salon) ?