Contes scientifiques pour enfants sur l’ADN – podcast

By Yannick

Dans ce podcast, je vous conte deux histoires scientifiques pour enfants (à partir de 5 ans), dont le personnage central est l’ADN : l’ADN préfère l’ombre et Génie a une idée.

Bien sûr, je reviens sur quelques explications qui vous aideront à mieux comprendre ces histoires, qui captiveront, j’en suis sûr, les adultes.

A l’origine de tous les animaux, de toutes les plantes, de tous les coquillages, ou de tous les humains, il y’avait un petit œuf, microscopique. Pour les humains, ce petit œuf est dans le ventre de la maman. Puis celui-ci va se diviser et on arrive à deux cellules, qui vont rester collées l’une à l’autre. Puis, de nouveau, elles vont se séparer en deux, et on va obtenir 4 cellules toujours accolées. Et ainsi de suite, jusqu’à arriver à beaucoup de cellules. Puis ces cellules vont se métamorphosées, chacune de manière différente. Certaines vont constituer les os, d’autres le cœur, d’autres encore la peau, etc. Ainsi, au bout de 9 mois, nous obtenons un bébé, ressemblant presque en tous points à ces semblables humains. Et donc, en résumé nous sommes toutes et tous comme un puzzle géant constitué d’à peu près 60 000 milliards de cellules. Toutefois, l’étape de métamorphose a donné des cellules bien différentes. Celles qui constituent les os sont très solides, tandis que celles qui font la peau, sont élastiques et bien soudées entre elles, celles qui sont dans nos muscles sont capables de rétrécir et de s’agrandir en un instant pour nous permettre de faire des mouvements, sauter, marcher, courir ! Bref, nous avons pleins de cellules différentes.

Et pourtant, à l’origine, il n’y avait qu’une cellule, qu’un petit œuf ! Alors comment tout ceci peut fonctionner correctement ? Comment s’opère cette magie ?

Dans chacune de nos cellules microscopiques, nous avons une grosse boule, que l’on appelle noyau, un peu comme dans une pêche. Dans ce noyau, nous avons un très très long fil que l’on appelle ADN. Cet ADN contient l’information pour toutes nos cellules : pour fabriquer ce dont elle a besoin ou pour l’aider à avoir de l’énergie. Cet ADN, qui est très long, est un peu comme un livre de cuisine…vous avez donc des recettes pour tout. Dans notre ADN, nous avons environs 25000 recettes différentes ! Sauf que ces recettes on les appelle les gènes, et le livre de recettes, le génome. Et ces gènes, ils permettent à nos os d’être solides, à notre peau d’être élastique, à notre cerveau de réfléchir, à nos muscles de nous faire bouger. Les gènes, et donc l’ADN, sont très importants. Si l’information dans un gène, viendrait à changer, cela risquerait de perturber certains organes. Par exemple, si on effaçait les œufs dans la recette des crêpes, jamais nous ne pourrions faire de belles crêpes bien fines !

Ainsi, il faut faire attention à ne pas abîmer notre ADN ! Il y a pleins de chose qui peut l’abimer. Toutefois, dans les cellules nous avons des sortes de garagistes…c’est-à-dire des réparateurs de l’ADN qui sont capables de réparer, par exemple, des cassures.

Ces cassures, par exemple, peuvent être causées par le soleil et laissez moi vous raconter l’histoire « L’ADN préfère l’ombre ». Cette histoire a été écrite par le Dr. Judith Miné-Hattab et a été illustrée par le Dr. Olga Markova, toutes deux chercheuses à l’Institut Curie. En plus, je vous propose de partir à la rencontre de « Génie a une idée », une histoire sur l’évolution de l’ADN écrite par Elina Zueva.

Pour en savoir plus sur ces contes scientifiques pour enfants :lien