La Sélection de la Semaine #3

La Sélection de la Semaine #3

27 mars 2018

La Sélection de la Semaine #3

Cette semaine, nous avons choisi de mettre en avant plusieurs articles de la presse scientifique qui témoignent des progrès majeurs de la recherche biomédicale. A la une cette semaine : l’immunothérapie, la science qui permet de mobiliser le système immunitaire pour tuer le cancer. Cette thématique, qui fait la couverture du nouveau numéro du magazine Science, est l’un des sujets phare de la Fondation IPSEN depuis 5 ans. Avec l’organisation de trois meetings, nous sommes l’une des premières institutions à avoir mis en avant des résultats cliniques sans précédents, aujourd’hui capitaux pour des centaines de milliers de patients. Bonne lecture à tous !

La Révolution de l’Imunothérapie

Illustration: daniel hertzberg

Avec l’essor de l’immunothérapie, de plus en plus de patients présentant un cancer en phase terminale atteignent aujourd’hui une rémission et survivent. Ces nouvelles thérapies arrivent en effet à mobiliser le système immunitaire qui reconnait et attaque efficacement la tumeur. Le nouveau numéro du magazine Science revient sur ces avancées extraordinaires et définit également les défis de demain, qui convergent tous vers le développement d’une médecine personnalisée pour traiter le cancer. Par exemple, les progrès technologiques en génomique, de la science des données et de l’immunothérapie permettent à présent de déterminer les mutations génétiques spécifiques de chaque cancer et de faciliter l’élaboration de vaccins sur demande. Aussi, la symbiose entre la barrière intestinale et l’écosystème bactérien des patients a manifestement une grande influence sur la réponse immunitaire anti-tumorale. En effet, une plus grande efficacité des traitements a été observée avec la présence de certaines bactéries intestinales. En savoir plus…

Autres articles de l’édition spéciale:

 

Egalement dans la presse scientifique :

 

Obesité et Inflammation

L’intestin est visiblement une source inépuisable pour de nombreux chercheurs. L’obésité et le diabète sont associés à un risque plus élevé d’inflammation intestinale ou systémique. Dans cet article, le Pr. Elinav, invité par la Fondation IPSEN en 2016 (« Frontiers in Human Microbiota Symbiotic Interactions », lien et interview) et son équipe, décrivent par quels moyens l’hyperglycémie favorisent une augmentation de la perméabilité de la barrière intestinale, et conduit à une fuite des molécules microbiennes vers la circulation systémique. Ils montrent également que le contrôle glycémique restitue cette fonction et permet de contenir les bactéries à l’intérieur des intestins. En savoir plus…

Des modifications du génome neural au début de la vie

Durant les premières semaines de la vie, le cerveau, particulièrement plastique, s’adapte à l’environnement. Une portion de cette plasticité peut être attribuée à des modifications génétiques et épigénétiques de l’ADN. Le Pr. Fred H. Gage, qui s’est investi pendant plus de 20 ans dans nos activités, et son équipe, ont décrit comment les soins maternels orientent les mutations somatiques des génomes neuraux et influence notre comportement. En savoir plus…

Vers un observatoire sur l’édition du génome

En aout 2017, l’outil d’édition du génome CRISPR-Cas9 a été utilisé pour corriger une mutation dans des embryons viables humains. Ce travail rejoint le panel de nombreuses applications issues de cette technique et qui n’est que le début d’une longue liste de modifications qui seront effectuées chez les plantes, les animaux et les humains. Dans leur article, les auteurs plaident pour l’établissement d’un observatoire sur l’édition du génome, une étape pour eux nécessaire pour déterminer comment la science peut être mieux guidée par les valeurs et les priorités de la Société. En savoir plus…